Evaluation de la douleur

Dernière mise à jour : 23 juil. 2021

Il existe plusieurs façons d'évaluer la douleur physique chez l'humain, venez les découvrir !



Il existe trois principales méthodes pour évaluer la douleur chez l'adulte:


L'Échelle Numérique (EN)


On demande simplement au patient de noter sa douleur de 0 à 10. Zéro étant l'absence de douleur et dix, la douleur maximum imaginable. Les consignes doivent être claires et neutres (ne pas faire appel à l'imaginaire ou aux souvenirs du patient, par exemple, en comparant le niveau 10 à la pire douleur vécue).


L'Échelle Visuelle Analogique (EVA)


Elle demande l'utilisation d'une réglette qui comporte deux faces distinctes. Celle qui est présentée au patient représente une ligne sur laquelle le sujet va déplacer un curseur. Une extrémité de la ligne est notée « absence de douleur » alors que l'autre est notée « douleur maximale imaginable ». La face tournée vers le soignant affiche en correspondance une échelle graduée


Cette méthode est souvent considérée comme la plus fiable pour évaluer la douleur, dans la mesure où elle fait intervenir un élément graphique visuel et donc très facile à comprendre pour le patient. Le soignant n'a également que peu d'explications à fournir et influe donc en moindre mesure sur la réponse du patient (le discours du soignant peut être malgré lui, orienté pendant les explications).


L'Échelle Verbale Simple (EVS)


L'EVS est une variante de l'EVN. Elle propose de décrire l'intensité de la douleur sur quatre incréments : pas de douleur, douleur faible, douleur modérée, douleur intense. Elle a l'avantage d'être très simple et très rapide à mettre en oeuvre. Elle est en revanche moins précise que l'EVN et L'EVA.


Chez l'enfant


Contrairement à un ancien dogme qui voulait que les nouveau-nés ne ressentent aucune douleur (dogme assis sur l'idée que chez l'enfant, le système nerveux n'est pas encore mature), on sait aujourd'hui que la douleur peut être ressentie dès la 24ème semaine de vie utérine.


A partir de l'âge de trois à quatre ans, un enfant est capable d'exprimer simplement sa douleur. On peut


lui proposer trois niveaux ; un peu, beaucoup ou très mal. L'échelle de visages peut également être utilisée


en fonction de l'expression faciale de l'enfant. La réglette EVA est utilisable à partir de l'âge de 5/6 ans.


L'échelle Numérique est utilisable à partir de 7 ans.


Pour les enfants plus jeunes, on utilise des grilles d'observation spécifiques et on s'aide des informations que peuvent fournir les parents (jeu, sommeil, appétit....). On passe également un cap important. D'auto évaluation, on passe à une hétéro évaluation. Ce n'est plus le patient qui exprime sa douleur, mais le soignant qui va tenter de l'objectiver avec tous les écueils que cela peut comporter.



Sources : https://www.infirmiers.com / HypnoSup

5 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout