Les étapes de l’exorcisme


l'exorcisme n'est pas un acte anodin... Découvrez en les rouages.



Ceux qui souffrent sont souvent tentés de demander des prières particulières qu’on leur dit plus efficaces. Plutôt que de recourir à des formules extraordinaires ou directement au grand exorcisme, il convient de commencer plus simplement par une bénédiction ou encore un petit exorcisme. Si par la suite, le petit exorcisme s’avère insuffisant nous pouvons aborder le grand exorcisme. Il ne faut pas brûler les étapes. On ne soigne pas un rhume en commençant par donner des antibiotiques au malade !

Fondamentalement, il n’existe pas vraiment de différences importantes d’un texte à l’autre. Seules les longueurs varient. Une exception; dans le cas du grand exorcisme, le prêtre cherche à connaître le nom du démon qui habite le posséder. Cela ne se pratique pas dans le petit exorcisme c’est-à-dire dans la majorité des cas.


Le prêtre commence toujours par un signe de croix et il demande l’aide de la Sainte Trinité, des saints, archanges etc… pour pouvoir agir contre le démon tout en étant protégé. Il récite ensuite certain passage des Évangiles (Luc, Mathieu), éventuellement des Psaumes. Ensuite, vient la prière d’exorcisme suivie éventuellement d’une prière de protection contre la récidive. Le rituel se termine toujours par une action de grâce est une bénédiction.

Exorcisme à domicile ou à distance ?

Vaste et faux débat ! En cas de possession le patient ne fera jamais appel à vous ! Le véritable possédé est sous l’emprise du démon et donc peu enclin à vouloir contacter un prêtre. Dans les cas de possession, c’est toujours la famille ou un tiers qui cherchera un prêtre pour intervenir. Faites attention car souvent une amoureuse ou un amoureux éconduit partira du principe que son ex la quitté(e) car il est possédé. Rappelez-vous le proverbe : « Il ne faut jamais mettre son doigt entre l’écorce et l’arbre ». Vous risquez d’être très mal reçu par le « possédé » !

Dans le cas d’une véritable possession, il est indispensable de connaître le nom de l’entité qui tourmente le possédé. Je ne vois pas l’exorciste interroger le démon par correspondance ! Mais les véritables possédés étant rarissimes vous aurez généralement à faire à des envoûtés. La prière se moquent des distances et que votre patient soit à deux mètres, kilomètres ou mille kilomètres cela ne change rien. L’important, lors de la prière est de bien visualiser le malade à l’aide d’une photographie et de convenir d’une date et d’une heure de prière afin de prier ensemble.

Bien sûr c’est toujours plus facile pour le prêtre et le malade de se rencontrer mais beaucoup d’envoûtés connaissent une vie difficile et n’ont pas les moyens financiers pour accomplir des déplacements parfois long et coûteux. Il ne faudrait pas que les moyens de protections soient uniquement mis à la disposition d’une classe aisée. La pratique de la délivrance est un acte religieux et doit rester à la portée de tous.

Source : Mission Vieille Catholique Saint Michel


24 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout